accueil
chroniques
newsletter
partenariats
contact
Union mortelle vampire
LE Bonheur national brut
Outlander 2
Catherine Certitude
Apocalypse Bébé
Marjane
Echange des princesses

La Plume d'Ivoire

Jeune libraire partageant ses avis de lecture.

Publié par Ivy le
Publié dans : #Années 50, #Double Jeu, #Judy Blundell, #Albin Michel, #New-York, #Historique
Double Jeu - Judy Blundell

Double Jeu

de Judy Blundell

Albin Michel (Wiz - 2013)

387 pages

 

Quatrième de couverture :


1950. Quand Kit Corrigan, 17 ans, débarque à New York, elle est seule en ville. Elle a quitté Providence, sa famille, et rompu avec Billy, son petit ami qui s’est engagé en Corée. New York ne l’accueille pas les bras ouverts et Kit obtient un second rôle dans un spectacle à Broadway pour vivre chichement. Le destin vient à son secours par le plus improbable des êtres. Le sulfureux père de Billy, Nate Benedict, avocat véreux, lui offre une chance inespérée : devenir danseuse au Lido et vivre dans un appartement agréable. En échange de quelque chose qui se révélera trop lourd à porter pour Kit…

 

* * *

    Voilà un livre dont j’ai entendu beaucoup d’éloges, un roman sur les années 50, je n’ai pas hésité longtemps. Malheureusement, il n’a pas été la bonne surprise que j’attendais et j’ai été assez déçue. 

    

    Tout d’abord l’intrigue tarde à se mettre en place si bien qu’au milieu du bouquin on ne sait pas tellement où l’auteur veut en venir. 

    Kit est une jeune fille qui rêve d’être reconnue, autant en tant que danseuse qu’en tant qu’actrice. Elle arrive à New York, pleine d’espoir et se rend vite compte que se faire une place au soleil est plus difficile que ce qu’elle pensait. 

    Elle joue dans un ballet sans intérêt, loge chez une de ses collègues danseuses qui ne l’apprécie guère mais qui la laisse squatter le canapé pour un montant dont elle a besoin. Kit étouffe, elle veut plus. La chance lui sourit quand le père de son fiancé débarque dans sa vie et lui offre ce qu’elle désire sur un plateau d’argent en échange d’un service. La demoiselle n’hésite pas plus d’une seconde et accepte l’appartement qu’il lui propose et le job de danseuse au Lido qu’il lui a dégoté. Ce qu’elle ne sait pas en revanche, c’est qu’elle ne s’engage pas seulement pour un service mais pour plusieurs et qu’il n’hésitera pas à venir toquer à sa porte dès que lui en prendra l’envie. 

 

    Jusque là c’est assez intéressant, on se demande ce qui se passe mais, le synopsis ne tient pas ses promesses. On s’attend à une tension qui va crescendo en se rongeant les sang pour savoir ce qui va arriver à Kit mais, je n’ai rien ressenti de tout ça. J’ai trouvé le tout assez plat et n’ai pas réussi à m’y intéresser davantage.

 

    De plus, Kit est une jeune fille agréable à suivre mais je n’ai pas réussi à m’attacher à elle le moins du monde, son sort m’importait peu. Surement parce que la plupart du temps j’avais du mal à la comprendre, surtout par rapport à Billy son fiancé. Comment peut-on s’accrocher autant à un abruti tellement possessif qu’il en vient à vous délester sans cérémonie de la moitié de votre garde robe par pure vengeance ou à éclater la tête d’un gars après avoir embouti violemment sa voiture juste parce qu’il vous a vaguement volé un léger baiser alors qu’il était complètement bourré ? Ce mec m’a juste totalement exaspéré. 

 

    Alors, c’est sûr que la fin est plutôt horrible, on en arrive à des choses vraiment glauques et tristes mais, j’avoue que ça ne m’a fait ni chaud ni froid, tout simplement parce que je n’étais pas dans l’histoire et que les personnages m’étaient complètement indifférents pour la plupart… 

 

    Ce qui m’a également laissée perplexe est le fait que j’ai rarement eu l’impression de me balader dans les années 50. Le contexte historique y est, certains détails jouent aussi mais dans l’ambiance… Bof. Certes, Rona Jaffe et Judy Blundell n’ont pas écrit leurs romans à la même époque mais, il faut avouer qu’on est quand même bien loin de la délicieuse ambiance fifties de Rien n’est trop beau ! Par moment, j’en oubliais même où ça se passait et avais l’impression que Kit évoluait presque dans un New York de nos jours. 

 

    Sinon, il est vrai que le style est fluide et que le roman se dévore en un rien de temps. J’ai apprécié le fait que le récit ne soit pas linéaire et ai trouvé les nombreux flash back bien intégrés au texte. Ils sont placés aux bons endroits, en dévoilent assez pour attiser notre curiosité et pas trop pour nous laisser un peu de suspens. J’avoue avoir été plus intriguée par le passé de Kit que par ce qu’elle traversait dans le présent. J’avais plus d’intérêt pour ses motivations à venir à New York toute seule si jeune. 

 

    Donc avis mitigé pour ma part, même s’il a été agréable à lire je n’ai pas été totalement conquise. 

 

Double Jeu - Judy Blundell

Ma note :

Chez nous on emballe les mensonges comme d'autres emballent les cadeaux de Noël. On les range soigneusement dans de jolies boîtes qu'on ferme avec du scotch.

Annees 50 Historique Jeunesse

À propos

La Plume d'Ivoire

“Lectrice et blogueuse atteinte de boulimie livresque aux goûts très éclectiques ! Je lis et chronique des romans de tous horizons ! ”

Rédigé par Ivy

Facebook

Mes Derniers
Coups de Cœur

Even dead things Morwenna Modiano Eden Bellwether Wheeler Burden Sharaz-De

Lectures en cours

Contact

facebook twitter livraddict hellocoton flux_rss

Sommaire par genre

Coups de coeur
_____________________________

annees 50 aventure bandes dessinees biographies bit-lit chick-lit Conte Érotisme fantastique fantasty Historique horreur Humour Jeunesse littérature classique littérature contemporaine litterature_lgbt victorien nouvelles Pirates romance science_fiction steampunk thriller

Rendez-vous

Challenges Concours j'sais plus où les mettre Top Ten Tuesday

Rédactrice pour
So Busy Girls !


Cliquez sur l'image pour avoir accès à mes articles sur So Busy Girls !


macaron-redactrices-orange-300px



Articles récents

Hébergé par Overblog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...