accueil
chroniques
newsletter
partenariats
contact
Union mortelle vampire
LE Bonheur national brut
Outlander 2
Catherine Certitude
Apocalypse Bébé
Marjane
Echange des princesses

La Plume d'Ivoire

Jeune libraire partageant ses avis de lecture.

Publié par Ivy le
Publié dans : #Bande Dessinée, #BD, #Davodeau, #Art, #Musée
Le Chien qui louche - Etienne Davodeau

Le Chien qui louche

d'Étienne Davodeau

Futuropolis (2013)

144 pages

Quatrième de couverture :

 

Fabien est surveillant au Louvre. Il aime son métier. Il aime aussi Mathilde. Celle-ci le présente à sa famille, dans la vaste maison de campagne près d’Angers. Non sans appréhension, car le clan Benion est un peu spécial. Il y a son père, Louis, qui est à la tête depuis 1975 de l’entreprise familiale de meubles, fondée en 1947, et ses deux frères, Maxime, l’aîné, et Joseph. Ils ne sont pas méchants, plutôt maladroits et ont un humour qui n’est pas forcément subtil.

Le fait que Fabien travaille au Louvre est une coïncidence bienvenue, puisqu’ils viennent de retrouver au grenier, le tableau d’un aïeul, peint au XIXe siècle. C’est une affreuse toile représentant un pauvre clébard qui louche. Que vaut le travail de l’ancêtre ? demandent les Benion. Est-ce une croûte ou un chef-d’œuvre ? Fabien, bien emmerdé, botte vaguement en touche. Alors, pour les Benion, la cause est entendue, tant que l’inverse n’est pas prouvé, nul doute que le tableau ait sa place sur les cimaises du musée du Louvre !

 

* * *

    Le Chien qui louche est une BD qui a beaucoup fait parler d'elle. avec un scénario loufoque et un dessin simple mais efficace, elle a de quoi attirer l'attention.

 

    Elle raconte l'histoire d'un des gardiens du Louvre qui rencontre sa belle famille pour la première fois (ce qu'il aurait presque préféré éviter vu les loustiques...). Pensant qu'il est expert en art vu son métier, ils lui montrent un tableau peint par l'arrière grand père et lui demandent ce qu'il vaut, persuadés que c'est une oeuvre monumentale. A partir de là, ils vont le harceler pour que ce tableau soit accroché au Louvre parce qu'ils sont totalement convaincus qu'il le mérite. Le tableau en question est une vulgaire croûte représentant un chien qui louche, d'où le titre de l'ouvrage.

 

    Prenez une société secrète qui fait officieusement la pluie et le beau temps au musée du Louvre, une belle famille insupportable et une croûte à accrocher dans le musée et vous obtenez une comédie déjantée tout en restant assez réaliste. On se prend au jeu assez facilement et même si le dessin ne me plaisait que moyennement, l'intrigue m'a plutôt intéressée. Tout au long de l'histoire on veut savoir s'ils vont décider de le faire ou non et si l'opération a des chances de réussir.

 

    Le côté vraiment sympa c'est que si l'on connaît un peu Paris et un minimum le Louvre, on reconnaît les lieux où se baladent les héros. C'est toujours agréable de pouvoir se situer comme cela face à une oeuvre de fiction et cela lui donne un cachet authentique.

 

    On voit un peu le quotidien d'un gardien de musée et des anecdotes humoristiques nous y sont présentées. Ils ont par exemple un petit jeu qui consiste à parier sur le temps qui s'écoulera avant que le premier touriste ne leur demande où se trouve la Joconde.

    Si on a l'habitude de travailler avec une clientèle, on se reconnaît facilement là dedans par rapport aux perles  les plus fréquentes de nos clients selon le lieu où l'on travaille.

 

    C'est une lecture de divertissement qui pose la question de savoir qu'est-ce qu'une oeuvre d'art en fin de compte ? Pourquoi celle-ci mérite plus de reconnaissance qu'une autre ? Qu'est-ce qui fait que celle-là sera considérée comme plus importante qu'une autre ? La question de la subjectivité entre en ligne de compte. Tout comme celle de savoir qu'est-ce qui rend quelque chose beau à nos yeux ?

 

    Le point qui m'a déçue est la fin, en y arrivant j'ai eu ce sentiment de déstabilisation qui nous fait dire  « Tout ça pour ça ? ». Néanmoins, cette fin est dans la lignée du reste de la bande dessinée et garde le parti pris réaliste mis en place dès le début.

 

    C'est une bande dessinée plaisante à lire dont le scénario original est vraiment intéressant et qui soulève quelques questionnements philosophiques, qui se posent assez fréquemment à l'heure actuelle face à l'art moderne. Une joli visite du Louvre avec une touche d'humour.

 

    Pour ma part, j'ai relativement apprécié même si je ne la trouve pas vraiment indispensable, j'ai au moins apaisé ma curiosité face à cet ouvrage.

Le Chien qui louche - Etienne Davodeau

Ma note :



BD

À propos

La Plume d'Ivoire

“Lectrice et blogueuse atteinte de boulimie livresque aux goûts très éclectiques ! Je lis et chronique des romans de tous horizons ! ”

Rédigé par Ivy

Facebook

Mes Derniers
Coups de Cœur

Even dead things Morwenna Modiano Eden Bellwether Wheeler Burden Sharaz-De

Lectures en cours

Contact

facebook twitter livraddict hellocoton flux_rss

Sommaire par genre

Coups de coeur
_____________________________

annees 50 aventure bandes dessinees biographies bit-lit chick-lit Conte Érotisme fantastique fantasty Historique horreur Humour Jeunesse littérature classique littérature contemporaine litterature_lgbt victorien nouvelles Pirates romance science_fiction steampunk thriller

Rendez-vous

Challenges Concours j'sais plus où les mettre Top Ten Tuesday

Rédactrice pour
So Busy Girls !


Cliquez sur l'image pour avoir accès à mes articles sur So Busy Girls !


macaron-redactrices-orange-300px



Articles récents

Hébergé par Overblog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...