accueil
chroniques
newsletter
partenariats
contact
Union mortelle vampire
LE Bonheur national brut
Outlander 2
Catherine Certitude
Apocalypse Bébé
Marjane
Echange des princesses

La Plume d'Ivoire

Jeune libraire partageant ses avis de lecture.

Publié par Ivy le
Publié dans : #Moi et Becca, #Paige Harbison, #Harlequin, #Darkiss, #Jeunesse, #Romance, #Suspens
Moi et Becca - Paige Harbison

Moi et Becca

de Paige Harbison

Harlequin (Darkiss - 2013)

440 pages


Quatrième de couverture :



La nouvelle, l’intruse — voilà tout ce que je suis pour les élèves de Manderley. On ne me pardonne pas d’avoir pris la place libérée par Becca. La belle, la parfaite, l’irremplaçable Becca ! Un véritable fantôme accroché à mes basques, auquel tout le monde me compare sans cesse. Il faut dire que Becca n’a pas vraiment « quitté » Manderley : un soir, elle a mystérieusement disparu. Et je crois bien que, si je veux qu’on m’accepte, il va falloir que je découvre ce qui lui est arrivé…

 

* * *

 

    Le livre se découpe en deux points de vue bien distincts, celui de la narratrice et celui de Becca. On suit donc chacune d’entre elles et l’on découvre alternativement ce qui arrive à l’héroïne et ce qui est arrivé à Becca un an auparavant. Les chapitres ont généralement une parallèle avec ce qui est arrivé à la jeune fille précédente. Les deux premiers, par exemple, montrent leurs arrivées à l’internat. On pourrait croire cela répétitif mais au contraire ! Elles ont un caractère tellement opposé que l’on a pas du tout l’impression d’être au même endroit alors que c’est bien du lycée de Manderley dont il est question pour elles deux. 

    Quand l’héroïne — qui n’a pas de prénom — arrive et rencontre ses nouveaux camarades, on voit, pour certains, une nette évolution de leur comportement grâce au point de vue de Becca. 

    Pour parler rapidement du choix de l’auteur de ne pas nommer son héroïne, à vrai dire, je  ne m’en suis même pas aperçu, ça ne m’a pas dérangé du tout dans ma lecture. Chacun la nomme la nouvelle, ma grande ou ma belle. Peut-être a-t-elle choisi cela pour que tout le monde puisse s’identifier plus facilement à l’héroïne ?

 

    Le premier chapitre nous présente l’héroïne et les raisons qui l’ont poussée à être interne au lycée de Manderley. Toute petite, fascinée par Harry Potter, elle souhaitait entrer à Manderley pour être en internat comme ses idoles, néanmoins, impossible pour ses parents de lui y obtenir une place. Lubie vite oubliée pour la jeune fille mais, malheureusement pas par ses parents, qui chaque année tentent de l’y inscrire sans succès, jusqu’à son année de terminale. La grande nouvelle arrive : elle y est admise pour la rentrée, sauf qu’elle n’a plus envie d’y aller mais, devant le bonheur que cet évènement représente pour ses parents, elle n’ose rien dire et se retrouve donc à Manderley. Son arrivée fait vite scandale et tous les élèves la regardent de travers et la rejettent en bloc. Son année scolaire promet d’être très agréable… 

    En parallèle, le premier jour de Becca fut un succès. La demoiselle est devenue amie avec tout le monde en se montrant adorable et a chamboulé toutes les habitudes des lycéens en organisant des fêtes à tire-larigot. 

 

    L’année scolaire de l’héroïne est un calvaire, tous les élèves se montrent odieux avec elle car elle a pris la place de Becca, adulée de tous, qui a mystérieusement disparue. Personne ne sait où ni comment et encore moins si elle est encore en vie ou non, les commérages vont donc bon train sur son compte. Néanmoins, même si elle n’est plus là, aucun de ses camarades ne l’a oubliée et tous le font bien sentir à la nouvelle. A quelques exceptions près, Cam et Blake, qui sont surement les rares personnes normales de cet établissement. Et Max, dont l’héroïne ne tardera pas à tomber amoureuse. 

 

    J’ai trouvé que la dévotion qu’ils vouaient tous à Becca — la star de Manderley — était trop improbable. Au début ça passe mais, plus ça va, moins on y croit. Personne ne peut me faire croire qu’elle ait pu mettre tout un lycée à ses pieds en claquant des doigts et que personne ne la haïsse. Aucun ne laisse échapper un commérage un tant soit peu hostile à son égard même les sales pestes du genre de Julia et Madison. Cette vénération sans borne et cette confiance aveugle en Becca est trop peu crédible. 

 

    Je crois que le personnage qui m’a le plus agacé dans cette histoire est Dana, la « colocataire » de la chambre. Cette fille est insupportable du début à la fin et son comportement est complètement incompréhensible et le reste même en en connaissant la cause. Elle en fait dix fois trop tout le long du livre et j’ai juste eu envie de la noyer ! De tous les élèves c’est bien elle la plus énervante. 

 

    J’ai également trouvé les réactions du corps enseignant complètement hallucinantes ! Quand l’héroïne a eu affaire avec la psy du lycée, c’était limite mais, ça passait encore. Mais, elle s’est fait attrapée alors qu’elle sortait du dortoir des garçons — chose strictement interdite dans l’établissement — elle a raconté ses malheurs à la personne concernée en chouinant et s’est vue récolter un « Oh ! Et à votre place, j’éviterai d’aller dans le dortoir des garçons. C’est le moyen le plus sûr de faire jaser sur votre compte. ». Euuuh… ? C’est une réaction adulte ça ? Non mais, j’ai vraiment eu l’impression de faire face à un autre élève ! Elle viole impunément les règles et tout le monde s’en tape. Nor-mal. M’enfin bref. 

 

    Dans l’ensemble j’ai trouvé l’histoire un peu creuse, tout est beaucoup trop concentré sur Becca, tout ne tourne qu’autour d’elle et au final, on n’en sait pas assez sur notre héroïne ou sur tout ce qui se passe autour. A-t-elle d’autres tourments que cette fille ? A son âge ce serait normal mais, en fait non, même ses pensées ne tournent qu’autour de Becca et un peu de Max. Bon, ce n’est pas tellement dérangeant à la lecture mais, sur ce coup là, l’auteur aurait quand même pu développer un peu. 

 

    La fin est peu surprenante mais, durant tout le livre on ne fait que se poser des questions sur ce qui a bien pu arriver à Becca. Je pense que c’est vraiment cela qui rend ce livre aussi addictif. Je l’ai lu en quelques heures seulement et n’ai pu le lâcher qu’une fois que je l’ai eu terminé. L’auteur arrive habilement à nous faire douter de l’avenir de cette jeune fille et réussi à faire en sorte que l’on veuille vraiment savoir le fin mot de l’histoire. 

 

    Dans l’ensemble c’est un bon livre jeunesse et, malgré les quelques point négatifs que j’ai pu relever, il se lit très bien et très facilement, le style est très agréable et fluide. L’auteur manie bien sa plume pour nous entrainer là où elle le veut. Il s’y trouve quelques réflexions sur la vie et la mort, assez simplistes mais, qui ont leurs places dans cette histoire. Très bien pour faire réfléchir les ados et assez légères pour ne pas être plombantes. 

J’ai été étonnée de voir ce livre édité chez Harlequin, je ne suis pas franchement au courant de leurs collections mais, ce livre n’est pas tourné essentiellement sur la romance et ne suit pas les clichés schématiques des romans Harlequin en général. 

La couverture pleine de pep’s m’a semblée en contraste avec son contenu. On suit quand même une adolescente avec qui les autres ne sont pas tendres, qui s’en prend plein la tête avec une histoire qui aborde des thèmes assez douloureux, tel que la disparition d’un être cher. 

 

    Ce livre, même s’il n’est pas extraordinaire, m’a laissé un souvenir agréable et j’ai passé un bon moment en sa compagnie. Il est quand même plutôt tourné jeunesse alors, on lui pardonne ses petits points négatifs. 

Moi et Becca - Paige Harbison

Ma note :

Je savais, à présent, que je n’avais pas ma place dans ce monde pourri. D’une certaine manière, c’était libérateur.
Parce que ça signifiait aussi que je ne devais rien à personne.

jeunesse romance

À propos

La Plume d'Ivoire

“Lectrice et blogueuse atteinte de boulimie livresque aux goûts très éclectiques ! Je lis et chronique des romans de tous horizons ! ”

Rédigé par Ivy

Facebook

Mes Derniers
Coups de Cœur

Even dead things Morwenna Modiano Eden Bellwether Wheeler Burden Sharaz-De

Lectures en cours

Contact

facebook twitter livraddict hellocoton flux_rss

Sommaire par genre

Coups de coeur
_____________________________

annees 50 aventure bandes dessinees biographies bit-lit chick-lit Conte Érotisme fantastique fantasty Historique horreur Humour Jeunesse littérature classique littérature contemporaine litterature_lgbt victorien nouvelles Pirates romance science_fiction steampunk thriller

Rendez-vous

Challenges Concours j'sais plus où les mettre Top Ten Tuesday

Rédactrice pour
So Busy Girls !


Cliquez sur l'image pour avoir accès à mes articles sur So Busy Girls !


macaron-redactrices-orange-300px



Articles récents

Hébergé par Overblog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...